Quel est l’intêret de la Réalité Augmentée dans les livres ?

Accueil

/

Blog

/

Quel est l’intêret de la Réalité Augmentée dans les livres ?

18 novembre 2021

Le livre papier et le livre numérique sont malheureusement souvent comparés, comme opposés, voire même mis en concurrence. On le voit bien, Internet nous a permis de pouvoir lire où l’on veut, quand l’on veut, et ce que l’on veut, et on a longtemps cru que le digital pourrait remplacer à terme le papier. Et pourtant, de plus en plus de livres papiers sont vendus chaque année, les salons et séances de dédicaces accueillent aussi toujours plus de monde. Cependant, il est vrai que le support papier manque parfois d’un contenu supplémentaire, ce petit plus que pourrait être une vidéo ou une animation qui se lancerait sur certaines pages.

Et ça tombe plutôt bien, parce que la Réalité Augmentée (RA ou AR en anglais) est de plus en plus présente dans notre monde actuel. Tout le monde y a désormais accès depuis son smartphone grâce à des applications gratuites. La Réalité Augmentée se voit depuis maintenant presque 2 ans toucher le monde de la littérature pour lier livre papier ET technologie numérique ! Génial non ?

 

Alors en quoi ça consiste réellement ?

Même si l’on en entend souvent parler, la technologie est assez méconnue du public et reste source d’interrogations. Pour l’expliquer simplement, la RA permet de visualiser un contenu multimédia (vidéo, animation 3D…) à travers la caméra et l’écran d’un smartphone scannant une image ou un environnement de la vie réelle. On peut donc, dans le cas d’un livre, voir s’animer un dessin d’une page à travers son écran par exemple.

Dans ce cas, la Réalité Augmentée permet à l’utilisateur de vivre une expérience différente de ce qu’il a l’habitude de vivre en lisant un livre papier. Une nouvelle dimension s’offre à lui : la possibilité d’avoir accès à un contenu audiovisuel via un support physique.

Comment tout ça est-il réellement possible ?

Forcément, il y a une partie technique qui se cache derrière la Réalité Augmentée. Pour qu’elle fonctionne dans un livre, nul besoin d’un QrCode déplaisant et peu esthétique (qui a pourtant été utilisé durant des années). En effet, l’application utilise l’appareil photo du téléphone afin de reconnaître une image ou un élément graphique sur une page. À partir de là, un contenu multimédia (vidéo, animation, visuel 3D) peut être lu et lancé dans l’application, par dessus le livre.

Mais ça ne s’arrête pas là, et comme on peut s’en douter, ça veut dire que le contenu peut être changé n’importe quand par l’éditeur, par exemple. Si une vidéo sur la page d’un livre commence à être ancienne, alors on peut très bien choisir que cette page redirigera maintenant vers une nouvelle vidéo ! Et ainsi, faire perdurer notre livre dans le temps, en lui donnant une durée de vie plus longue et en rafraichissant son contenu au cours du temps.

Aux Éditions du Signe, la réalité augmentée nous sert alors à ajouter un supplément aux pages d’un livre. Il peut s’agir d’un complément d’information apporté par une vidéo sur un sujet abordé. Par exemple, dans notre bande dessinée sur les Gueules Cassées, des vidéos d’archives et explicatives sur la création de la fondation de cette union des blessés de la tête peuvent être visionnées sur certaines pages, afin d’en apprendre davantage ! De plus, l’application est gratuite et permet de visualiser autant de fois que l’on veut les contenus de différents livres. Évidemment, il suffit d’acheter les livres disponibles en Réalité Augmentée auprès de l’éditeur afin de pouvoir scanner les pages des livres papiers, et ainsi vivre de nouvelles expériences à chaque lecture !

 

Cette technologie est donc un réel atout, surtout dans un marché où peu de maisons d’éditions produisent aujourd’hui des livres bénéficiant de la technologie. En effet, la Réalité Augmentée est relativement récente et encore en phase d’expérimentation pour beaucoup. Comme on peut l’imaginer, il s’agit d’un réel point sur lequel une maison d’édition peut se démarquer et qui permet de « donner vie » à un contenu papier inanimé. On constate alors que la Réalité Augmentée n’a pas que pour seule vocation de divertir mais également d’apprendre. Et quoi de mieux que de lier ces deux buts ?

Articles relatifs